Il y a quelques jours, j'évoquais l'arrivée du printemps (au sens énergétique) et l'intérêt de recharger nos batteries. 

Au delà du fantastique élan, imaginez la puissance de fond nécessaire à une plante pour sortir de terre et se dresser vers le ciel. La montée énergétique du printemps doit permettre une renaissance. En symbiose avec la nature, c'est cette même énergie racinielle que nous devons mobiliser à la sortie de l'hiver pour nous propulser dans un nouveau cycle saisonnier.

Dans la nature qui nous entoure, les êtres vivants se mettent en sommeil en hiver ; ils ralentissent le rythme, dorment davantage. Leur organisme est ainsi mis au repos, leur permettant de se recharger.

Mais il semble que nous ayons fait le choix d'obéir à une dynamique indépendante de la nature.

A l'automne, on aborde une rentrée chargée en organisation parce que c'est là que nos activités professionnelles sont le plus souvent relancées (en parfaite corrélation avec le rythme scolaire des plus jeunes). Planifier, gérer, organiser ; c'est le moment où il nous faut redémarrer. Pendant ce temps-là, les  jours décroissent, on ressent la fatigue. Cela pourrait constituer une invitation au repos.  Mais pas le temps de s'écouter. On résiste plus ou moins bien contre les virus qui commencent à rôder. Puis arrive le marathon des fêtes de fin d'année. La magie de Noël, certes, mais pas que... Ce grand rendez-vous s'accompagne fréquemment de sa charge de tensions émotionnelles et d'une alimentation riche qui va mobiliser un maximum d'énergie pour être digérée. Les quelques jours de congés pris à cette occasion constituent rarement un véritable temps de repos.

Et déjà voilà janvier ! On se voit sortir du tunnel : les jours rallongent ; on gagne en lumière. Mais qu'il semble long ce mois de janvier. On attend le printemps. On se sent fatigué. Pourtant on ne dort pas toujours bien. Ou alors on se réveille sans être véritablement reposé-e. On a envie de faire des choses mais le corps a du mal à suivre ou bien on a du mal à se décider. La dynamique saisonnière sort de son temps de repos. La batterie est censée avoir été rechargée ; le moteur peut redémarrer.  Le printemps s'éveille. A notre insu, bien que fatigué-e-s, la nature commande à nous relancer, nous ouvrir, entreprendre... 

Les batteries ne sont peut-être pas rechargées mais elles ne sont pas vides, donc le moteur va pouvoir redémarrer. ça fonctionne. Mais au fil des années, cela va cependant de moins en moins bien fonctionner. Vous pouvez sentir une fatigue s'installer ou bien éprouver une moindre résistance au stress, devenir sujet-te à des insomnies, peut-être des acouphènes ou bien des vertiges... une lombalgie chronique peut venir vous tirailler. 

C'est à cette période de l'année où notre corps est censé pouvoir mobiliser un maximum de ressources pour le propulser dans un nouveau cycle saisonnier que bon nombre de désordres, tensions, douleurs vont se manifester. Cela vient indiquer que la batterie est sérieusement déchargée.

Il est alors grand temps de prendre soin de votre capital santé.

Adopter un mode de vie qui vous permette de ne pas épuiser vos ressources constitue la solution la plus durable. Cela ne signifie nullement de mener une vie d'ascète. Le principe de plaisir est même essentiel à la vie. 

Quelques conseils de base pour préserver son capital santé :

  • manger le plus possible des fruits et légumes locaux et de saison ; ils sont moins altérés que ceux qui ont longuement voyagé et sont au diapason de l'énergie saisonnière qui nous correspond.
  • varier l'alimentation : mélanger les couleurs, tester différentes saveurs. C'est une façon d'éviter les carences.
  • prendre soin de son sommeil et tenter de se coucher plus tôt en automne et en hiver, éventuellement en instituant un petit rituel : un temps de lecture, un moment de rêverie, un journal du positif...
  • bouger, marcher tous les jours ; la stagnation nuit à la circulation de la vie ; elle génère les blocages  du corps et les ruminations de l'esprit
  • rire le plus souvent possible parce que ça fait du bien et que ça génère la sécrétion d'hormones essentielles à notre bien-être

En plus de ces quelques conseils basiques et néanmoins précieux, je vous invite à me contacter pour bénéficier de conseils personnalisés que vous pourrez compléter d'un accompagnement en médecine énergétique chinoise. 


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.